Bandeau
Lycée Edouard Herriot Lyon
Slogan du site

Le lycée Édouard Herriot est un lycée général et technologique avec des CPGE (Hypokhâgnes et Khâgnes) situé en centre ville (place Edgar Quinet, Lyon 6°)...

Cérémonie du 11 novembre

5 élèves de TES1 - Blandine Castaldo, Nicolas Chami, Sara Djeghima, Nada El Boubkri et Aloïs Weber - accompagnés de Ingrid Lissillour, professeur d’histoire, ont lu ce matin un texte qu’ils ont écrit pour la cérémonie de commémoration du 11 novembre organisée par la Ville de Lyon au Parc de la Tête d’Or :

Article mis en ligne le 11 novembre 2019

par Admin DF

Je m’appelle X - Nicolas, Blandine, Sara, Nada, Aloïs - , je suis lycéen(ne) à Edouard Herriot en Terminale et je suis né(e) en 2002(3).

1/ Oui, nous sommes nés en 2002 et 2003 c’est-à-dire près de 90 ans après le premier conflit mondial. En d’autres termes, nous sommes les enfants d’une Europe maintenant en paix. Nous cinq sommes réunis aujourd’hui pour cette cérémonie. Nous étions 42 lycéens l’année dernière pour commémorer le centenaire de l’armistice de 1918 et 93 à faire retentir nos voix pour l’hymne républicain à l’occasion de la commémoration du 8 mai.
Nous sommes volontaires, de la même génération et cherchons à développer une conscience collective des mémoires en nous associant lors de moments comme celui-là. Il est important pour nous, d’être présents aujourd’hui et de prendre la parole pour dire qu’il nous est possible de comprendre l’histoire passée.

2/ Rendre hommage signifie se souvenir, avoir en mémoire tous ces combattants, ces vies enlevées, ces acteurs de la Première Guerre mondiale. Souvenons nous de ces anciens combattants ayant vécu des guerres toutes autant affreuses et meurtrières les unes que les autres. Nous avons eu la chance avec nos camarades de rencontrer de nombreux acteurs et témoins lors d’un déjeuner organisé par la ville de Lyon en février de cette année. Nous avons conscience d’une dette légitime envers eux : nous nous devons de rendre hommage à tous ces héros, nos héros.

3/ Notre volonté, en tant qu’élève, individu et citoyen est de comprendre le passé, d’avoir des connaissances sur notre histoire. Commémorer pour nous c’est rendre hommage à ceux qui ont combattu, qui ont laissé la vie pour notre liberté et notre patrie. Commémorer pour nous c’est se souvenir avec l’importance des commémorations, des monuments aux morts pour le rappeler aux générations futures.
Commémorer pour nous c’est célébrer en donnant de notre temps, en jouant un rôle dans la société, en participant aux commémorations.

4/ En se remémorant le passé, nous affirmons des valeurs pour aujourd’hui. Nous ressentons tout d’abord un sentiment de respect envers les combattants et tous les acteurs de la guerre. Nous nous sentons unis par cette commémoration qui nous rassemble tous tel un lien fraternel qui lie les générations actuelles et futures avec le passé. La commémoration du 11 novembre qui est un engagement volontaire pour chacun, nous conduit à exercer pleinement notre citoyenneté, et de partager un même sentiment patriotique. C’est donc pour nous une grande fierté d’être présent aujourd’hui et de proclamer notre attachement à la liberté et à la paix.

5/ L’histoire de ce premier conflit mondial au début du XXe siècle n’est aujourd’hui qu’un souvenir que nous transmettons et que nous transmettrons. En tant que futur citoyen nous nous devons de construire une identité collective et cela est possible grâce à notre lien avec le passé. Nous sommes les porteurs de mémoire et c’est à nous de reprendre les rênes de la transmission.
Nous empruntons pour conclure les mots de Victor Hugo qui disait « Les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux ».

Écrit par Blandine Castaldo, Nicolas Chami, Sara Djeghima, Nada El Boubkri et Aloïs Weber, élèves de TES1.
JPEG