Bandeau
Lycée Edouard Herriot Lyon
Slogan du site

Le lycée Édouard Herriot est un lycée général et technologique avec des CPGE (Hypokhâgnes et Khâgnes) situé en centre ville (place Edgar Quinet, Lyon 6e).

logo article ou rubrique
Des témoignages
Article mis en ligne le 19 septembre 2016
dernière modification le 2 novembre 2016

par Annie Fabre, Matthieu Lecoutre

François D. (prépa 2000-2002), Diplomate

" Rentré en prépa pour avoir une formation généraliste (et avouons-le, parce que je ne savais pas ce que je voulais faire...), j’ai finalement réussi le concours d’entrée à l’ENS LSH en khâgne. Après avoir réussi l’agrégation d’anglais et fait un master de littérature américaine, je me suis rendu compte que l’enseignement ne me disait rien et j’ai passé le concours du Ministère des Affaires étrangères. Je suis maintenant en poste à Paris, à la direction de la Coopération Européenne , en attendant de partir en ambassade.

La prépa m’a apporté de très bonnes méthodes de travail, une bonne culture générale, ainsi qu’une certaine confiance en moi et une capacité à prendre la parole en public (utile dans mon métier !). Elle a, surtout, représenté deux années très stimulantes intellectuellement parlant, dont je n’ai pas retrouvé l’équivalent par la suite. La prépa à Herriot, c’est également de nombreux amis que je vois encore régulièrement, ainsi que beaucoup de moments de franche rigolade, malgré, ou plutôt grâce, au stress. Pour ceux qui visent les concours, la qualité de la préparation au concours de l’ENS LSH (et Cachan) est par ailleurs excellente, dans l’ensemble des matières, et n’a à mon avis rien à envier aux prépas parisiennes. "


Aurélie M., HKK 2001-2003, option histoire-géo Magistère 3 et M2 Recherche (bac+5)

"Je suis entrée en hypokhâgne sans avoir d’idée définie, pour la possibilité que cela offrait de travailler de nombreuses disciplines et de choisir en connaissance de cause, et c’est d’ailleurs cette année là que j’ai découvert l’aménagement du territoire. J’ai ensuite continué en khâgne, ce qui m’a permis de renforcer mes acquis et de rentrer en magistère d’aménagement-urbanisme. En magistère les domaines abordés ont encore été très larges (environnement, logement, urbanisme opérationnel, développement local, économie du développement...), réclamant toujours une grande curiosité et une solide culture générale, la spécialisation s’effectuant par des projets de groupe et des stages. De fait cette formation, professionnalisante, et malgré un mémoire de recherche et divers dossiers, est plus tournée vers l’action, complétant par là pour moi efficacement les apports de la prépa.

Ces apports, que ce soit l’aisance orale, les méthodes de travail, les qualités rédactionnelles ou l’habitude de travailler beaucoup, sont plus qu’utiles au quotidien, et reconnus aujourd’hui pour la recherche de stage et demain pour celle d’un travail. De plus la prépa restera pour moi un moment pas toujours drôle mais bien sympathique."


Christian V. 22 ans (promo 2001-2003), étudiant à l’ESCP-EAP en 3e année (Ecole Supérieure de Commerce de Paris)

On entre au lycée Herriot pour une, deux, ou trois années après l’insouciance d’un été festif, la peur au ventre, nourris de ce qu’on en a entendu pendant les vacances. " Prison ", " bachotage ", " bagne "… autant de mots qui décrivent les appréhensions légitimes du futur bosseur. Rassurez-vous il n’en est rien ! La prépa du lycée Edouard Herriot figurerait au premier rang dans le classement des prépas les plus conviviales de France si ce classement existait. Des locaux agréables, une taille humaine et la flexibilité administrative qui en découle (cette prépa n’est pas une usine…), une équipe d’enseignants de très grande qualité aussi bien " relationnelle " qu’académique, des soirées organisées par des élèves visiblement contents d’être là, le club théâtre…et la liste est longue.

Evidemment il y a beaucoup de travail, beaucoup de challenges intellectuels, méthodologiques, de mémorisation, de patience et de persévérance. Les défis se relèvent ensemble et les victoires se savourent en groupe. Les enseignants de la prépa ont l’immense mérite d’instiller cet esprit et cette solidarité parmi les élèves. C’est avec le cœur que l’on réussit !

Retour accueil prépa